André Brillaud, la voix de la chanson française s'en est allée


26 avril 2021

On l’a appris ce dimanche 25 avril, en début de soirée, le passionné de musique et véritable encyclopédie de la chanson française, André Brillaud nous a quitté à l’âge de 87 ans. Animateur bénévole du 88.6 de la création de Gâtine Fm en 1983 jusqu’en 2020, cet amoureux des artistes francophone a fait découvrir pendant prêt de 30 ans, de nombreux artistes francophones, qui n’avait pas la chance d’être diffusé sur les antennes nationales. Il a également couvert de nombreux festivals comme les Francofolies de la Rochelle, ou encore Rencontres d’Astaffort l’événement créé en 1994 par Francis Cabrel. Sans oublier les stages organisés par Vocal Plus, association dont il était membre. Il a également été correspondant de la Nouvelle République de 1977 à 2010. C’est en 1975, alors qu’il était élu au Conseil municipal qu’il s’est lancé dans le projet de construction du Foyer Rural de Saint-Pardoux, qui sera opérationnel 2 ans après. Pilier de la fête de la musique dans les années 80/90, il a fait venir de nombreux artistes. André Brillaud alias « Dédé » était originaire d'Arçais dans le Marais poitevin, mais c’est en 1947, qu’il débarque au cœur de la Gâtine, avec son épouse Marie-Claire (décédé en juillet 2020 à l’âge de 86 ans) à Saint-Pardoux. Après des études au Lycée Fontanes à Niort, puis au Lycée Pérochon à Parthenay, André qui rêvait d'un métier artistique, intégrera finalement l'école normale pour devenir enseignant. Il terminera sa carrière dans les couloirs de l’inspection académique des Deux-Sèvres. De l’opérette à la variété, en passant par les nouveaux talents, l’intarissable Dédé, possédait des milliers de disques et vinyles rares dans une pièce conçu pour l’occasion. Ce dernier, qui séjournait depuis quelques mois aux Bergeronnettes à Parthenay, a comme il aimait le dire chaque semaine sur les ondes, "rejoint ses amis, au paradis des artistes français". La cérémonie à lieu ce mardi 27 avril à 15h, en l'église de Saint-Pardoux-Soutiers.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article