Régionales. Alain Rousset en tête au soir du premier tour


21 juin 2021

Contrairement à ce qu’évoquaient les sondages de ces dernières semaines, le match n’a pas été aussi serré entre le président socialiste sortant de la Région, Alain Rousset, face au Rassemblement national d’Edwige Diaz. Le président sortant, qui selon les résultats de l’institut Ifop pour TF1, atteint 30,1% des voix et est bien placé pour se succéder à lui-même dimanche prochain. Avec 17,4% des suffrages exprimés, Edwige Diaz et le Rassemblement national se montre toujours optimiste pour le second tour. En troisième position, la majorité présidentielle avec Geneviève Darrieussecq pointe à 13,8% et sera présente au second tour. Derrière, c’est un mano à mano, entre la liste de la droite et du centre de Nicolas Florian, et Europe écologie-Les verts de Nicolas Thierry. Avec 12,7%, c’est finalement l’actuelle première force d’opposition à la Région qui termine quatrième. C’est donc un match à cinq qui s’annonce pour le second tour dimanche, puisque EELV est au dessus des 10% pour prétendre y participer, précisément à 11,5%. Avant de savoir si d’éventuelle fusion se feront pour le second tour, on notre tout de même le score des autres listes. Eddie Puyjalon et Le mouvement de la ruralité pointe à 7,1%, devant Clémence Guetté pour La France insoumise et le NPA enregistre 5,6% des voix, un score bien en dessous des espérances du parti de Jean-Luc Mélenchon. Enfin Lutte ouvrière avec Guillaume Perchet récolte 1,8% des suffrages. Compte rendu et réaction.

Commentaires(1)

Connectez-vous pour commenter cet article
Laurent du 79, il y a 1 mois
en 2015, Rousset a pactisé avec EELV pour avoir la majorité et donc la présidence, en échange EELV a eu carte blanche ! Le problème c'est qu'EELV en a profité pour publier un faux rapport sur l'adaptation au changement climatique : Acclima terra ! Ce rapport est tellement biaisé qu'il en est dangereux ! C'est l'urgence climatique qui nous impose de faire des réserves d'eau pour végétaliser l'été et c'est en luttant contre les inondations qu'on ne parlera plus jamais de sécheresse, pourtant les seuls à se battre contre les réserves et même à en faire détruire sont les écologistes eux mêmes ... cherchez l'erreur ! Un environnement sans eau c'est un désert, une agriculture sans eau c'est la famine, l'urgence climatique c'est l'eau !